Rechercher
  • Marie-Laure Laustriat

Distanciel vs. présentiel : qui remporte le match ?




Certes, le numérique est un outil fabuleux. Mais en matière de formation, rien ne remplace l'interaction entre les personnes. Autrement dit : être ensemble, physiquement, au même endroit.


Pour la transmission des savoirs, on n'a rien inventé de mieux depuis... Socrate !


Oui, l'enseignement virtuel - par écran interposé - a largement démontré son utilité. Autre avantage : des coûts moindres.


Toutefois, cette forme d'apprentissage comporte aussi ses limites, notamment en matière d'efficacité sur la durée, car l'ancrage des connaissances s'effectue moins bien.


Il suffit de regarder ce petit tableau (source : "Le Point", 31 décembre 2020) pour constater que plus nous sommes actifs dans nos apprentissages, plus les contenus sont compris et retenus. L'implication entière de la personne formée conduit celle-ci à mieux assimiler, et à mieux mémoriser les acquis à long terme.


On comprend mieux et on apprend mieux quand on est en contact avec les autres. En outre, c'est beaucoup plus amusant, donc plus efficace. Eh oui, notre cerveau est comme ça, il est joueur, il aime la bonne humeur, la vivacité, il devient bien plus plastique et réceptif lorsqu'il y a interaction avec d'autres êtres vivants. Or un ordinateur, en dépit des images et du son qu'il produit, n'est PAS un être vivant.


Les bébés apprennent-ils à marcher avec des tutos sur internet ? Non !


Avez-vous appris à parler en regardant la télé ? Non !


Un pianiste confirmé a-t-il eu besoin d'un vrai professeur de piano en chair et en os, assis à côté de lui, régulièrement ? Oui !


Les échanges directs entre humains demeurent donc irremplaçables ;-)



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout