Rechercher
  • Marie-Laure Laustriat

Faites contrôler votre vue !

Une petite histoire ophtalmologique logique. « Au vu des événements actuels, il faut absolument qu’on se voie. »

Ah, ce verbe voir et ses différentes constructions sont la source de bien des erreurs !


1) Au vu de : jamais E à la fin. Quels que soient le genre et le nombre du nom qui suit.

Exemple: Au vu des merveilleuses nouvelles que vous m’annoncez, j’augmente votre salaire de 150%.


2) Idem : vu l’heure, vu le contexte, vu les éléments à notre disposition, vu les contraintes qui sont les nôtres, etc. Lorsque VU se trouve au début d’une phrase ou d’un morceau de phrase, il est toujours invariable, quels que soient le genre et le nombre du nom qui suit.


* Pareil pour : étant donné, hormis, y compris, excepté, ci-joint. Placés devant le nom, ces mots sont invariables. C’est quand même une bonne nouvelle non ?!

Donc pour les cas 1 et 2, ne vous posez plus la question. Ça s’écrit vu. C’est vu ?

En revanche :

À la vue de ma belle-mère dans la salle de bains, j’ai détalé comme un lapin.

Rien qu’à la vue d’éclairs au chocolat, les gourmands fondent déjà de plaisir.

Là c’est simple : la vue = nom commun, féminin. Peu importe ce qui suit.



« Il faut absolument qu’on se voie. »


Combien de fois voit-on, justement, l’erreur suivante : « il faut qu’on se voit ». Écrit comme ça, c’est faux, car c’est un présent de l’indicatif, qui n’a rien à voir dans cette histoire.


En effet, diriez-vous : il faut que je fais mon travail ? Il faut qu’elle va chez le dentiste ?

Non, jamais de la vie !

Vous direz et écrirez tous : il faut que je fasse mon travail - il faut qu’elle aille chez le dentiste. Et ça c’est drôlement bien… même s’il s’agit d’activités pas très fun.


Après la locution « il faut que », on emploie toujours le subjonctif présent. Le problème avec certains verbes comme voir, prévoir, croire… c’est qu’ils se prononcent pareil dans ce cas-là. D’où la confusion fréquente. Et pas terrible à l’écrit.

Pourtant on le sait, mais on pèche souvent par inattention. Surtout quand on écrit vite et qu’on croit qu’on n’a pas le temps de se relire.


Dans le doute, remplacez toujours le verbe voir par le verbe faire, même si la phrase n’a

plus guère de sens, peu importe : cela vous permettra de savoir à coup sûr si c’est le subjonctif. Et si c’est le subjonctif, ça ne s’écrit pas tout à fait pareil. Parce que sinon, hein, ce serait trop simple !


Exemples :

- Il faut que je prévoie une réunion. (Il faut que je fasse une réunion.)

- Il faut que nous prévoyions un repas avec truffes, caviar et homard. (Il faut que nous fassions un repas avec des trucs super chers et trop bons que personne ne mange jamais.)



Pour les accros qui voudraient creuser un peu l’affaire


Présent simple versus subjonctif présent : verbes voir et croire.


💡 à la 3° personne du pluriel seulement, présent et subjonctif présent s’écrivent pareil.


EXERCICE


Il est l’heure de se divertir. Voilà l’exercice à trous tant attendu ! Pensez à la petite astuce 😉


1. Oh, un crocodile dans les toilettes : il faut vraiment que mes collègues - - - - - - - - - - - ça ! (voir)


2. Je pense que tu - - - - - - - - - - - trop aux fake news. (croire)


3. Il ne faut pas qu’ils - - - - - - - - - - - ces mensonges. (croire)


4. J’aimerais que mon boss - - - - - - - - - - - tout mon travail. (voir)


5. Quoi que tu - - - - - - - - - - - , ne - - - - - - - - - - - jamais rien sans preuves solides.

(voir/ croire)


6. Elle - - - - - - - - - - - tout ce qu’elle - - - - - - - - - - - . (croire / voir)


7. Je dis la vérité : regardez, il faut absolument que vous - - - - - - - - - - - ça! (voir)


8. Tu nous dis que tu - - - - - - - - - - - des fantômes au bureau ; je sais bien qu’il ne faut pas qu’on te - - - - - - - - - - - . (voir / croire)



RÉPONSES


1. voient / 2. crois / 3. croient / 4. voie / 5. voies - crois (impératif) / 6. croit - voit /

7. voyiez / 8. vois - croie

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout